Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur notre site. Si vous continuez à utiliser ce dernier, nous considérerons que vous acceptez l'utilisation des cookies.OK

Actualité

Devenir expert comptable à l’étranger

Publié le

Le métier d’expert-comptable est passionnant et enrichissant. Il permet d’avoir des journées diverses et variées et de ne jamais s’ennuyer.

Lorsque vous voulez exercer ce métier en France, il faut avoir passé le DEC* et être inscrit à l’Ordre des experts Comptables.

Pour en savoir plus sur le parcours à suivre, consultez cet article.

Ce secteur est vecteur d’embauche en France, mais certains désirent voyager et aimeraient exercer ce métier à l’étranger. Qu’en est-il pour eux ? est-il nécessaire d’avoir un parcours différent ?

L’expert-comptable dans un autre pays

Pour pouvoir exercer le métier d’expert comptable dans un autre pays, vous avez plusieurs possibilités. Vous pouvez tout d’abord obtenir des équivalences telles que le CPA ou l’HKICPA suite à un DEC. Il faudra cependant prêter attention aux spécificités du pays d’accueil.

 

L’expert-comptable en Belgique

La Belgique est un pays qui peut séduire de nombreuses personnes grâce à son économie. Le pays est divisé en deux régions distinctes : la Wallonie et la Flandre. La région flamande est la plus peuplée des deux et aussi celle où le business et la culture sont les plus importants.

La culture riche du pays est notamment représentée par les langues parlées : le français, le néerlandais et l’allemand. Pour pouvoir exercer au mieux votre profession dans ce pays, il faudra parler au moins l’une de ces langues.

L’expert-comptable en Belgique aura les mêmes caractéristiques qu’en France pour ses missions au sein de l’entreprise ou du cabinet. Les durées d’étude et de stage sont les mêmes qu’en France, il faudra cependant y ajouter un examen d’aptitudes à exercer.

 

L’expert-comptable en Suisse

La Suisse est un des pays d’Europe occidentale qui a l’économie la plus prospère. 4 langues différentes y sont parlées : l’allemand, l’italien, le romanche et le français. L’allemand reste cependant la langue qui y est le plus pratiquée.

Pour pouvoir exercer le métier d’expert-comptable en Suisse, il faut obtenir le diplôme fédéral d’expert-comptable. Sinon, il faut s’informer auprès d’Expert Suisse : les représentants des experts en audit, pour obtenir une équivalence.

 

L’expert-comptable au Canada

Deuxième pays au monde en terme de superficie, le Canada attire de plus en plus de monde. Deux langues y sont pratiquées : l’anglais et le français. Cependant les Canadiens francophones restent rares et sont les plus représentés au Québec. Le pays a une économie relativement bien développée et dispose d’un Indice de développement humain parmi les plus importants du monde (8ème). C’est aussi un pays où les salaires sont en hausse ; peut-être une bonne option pour le futur.

L’ordre des comptables agréés du Canada représente tous les champs d’expertise de la profession. Le parcours scolaire y est cependant différent. Il faut d’abord effectuer 3 années d’études dans une université dans un programme de premier cycle de préférence dans les cursus suivants : Baccalauréat Sciences comptables ou alors l’administration des affaires. Après ce diplôme l’étudiant commence sa spécialisation en passant un DESS** ou un diplôme en École supérieure spécialisée. Enfin, l’étudiant doit passer l’EFU*** pour accéder au titre de comptable agréé.

 

L’expert-comptable en Algérie

Pour un jeune expert-comptable français, l’Algérie est une bonne alternative pour partir travailler à l’étranger. En effet, c’est le 2ème pays francophone du monde, il sera donc plus facile de s’y intégrer.

Les missions d’un expert-comptable en Algérie sont les mêmes que celles d’un expert-comptable français. Pour pouvoir y exercer sa profession, il faut être inscrit à l’ordre national des expert-comptables algériens.

 

L’expert-comptable au Maroc

Le Maroc est un pays qui séduit beaucoup les français expatriés, car le français y est une langue vastement parlée. C’est également la 3ème puissance économique d’Afrique du nord. Le rôle de l’expert-comptable et les diplômes nécessaires pour exercer la profession sont les mêmes qu’en France ; il sera donc d’autant plus simple d’aller s’y installer.

 

L’expert-comptable à l’international

Il est possible de devenir expert-comptable tourné vers l’international dans une entreprise basée en France. Parler un maximum de langues vous donnera un réel avantage pour évoluer dans votre carrière.  Les codes de la comptabilité sont relativement similaires dans les autres, il est tout de même nécessaire d’en connaître les différentes législations. Les postes disposent relativement des mêmes missions, mais peuvent avoir des noms différents ; il faudra être attentif aux subtilités des intitulés.

 

L’expert comptable étranger souhaitant s’installer en France

Pour les personnes ayant obtenu un diplôme d’expertise comptable dans un autre pays et souhaitant travailler en France, il faudra effectuer une reconnaissance des qualifications professionnelles directement auprès de l’Ordre des Experts Comptables. Pour pouvoir intégrer l’Ordre des Experts Comptables, vous devrez passer une épreuve évaluant votre aptitude à exercer le métier en France.

 

*Diplôme d’Expertise-comptable

** Diplôme d’Études Supérieures Spécialisées

*** Évaluation Uniforme de la Profession